• Monday 18 February 2019 - 11:30
    L’Etable organise un micro-festival féministe intersectionnel avec, p’t’être bien : conférences, ateliers (mixité choisie et mixité) et concerts.
    Les sous iront à une association féministe qui soutien les victimes de violences conjugales

    Concerts :
    – Mon Dragon (anarcho punk)
    – Matrak Attackk (crust grind)
    + d’autres genTEs forcement chouettes !
    [...]

    L’étable est un lieu de vie situé à l’ouest de la Sarthe, à 25m du Mans, en direction de Laval.
    Permalien
  • Sunday 17 February 2019 - 23:14

    Sorti ? Pas sorti ? En réalité, ce premier long format de Tuco est en ligne depuis novembre dernier mais la version physique qui devait suivre n’est pas encore disponible. Peu importe, le trio maousse costaud trace ici un trait d’union avec son premier EP, petit bijou de noisecore lourdingue et rutilant, sorti 8 ans auparavant. Oui, 8 ans… leur plan de carrière n’appartient qu’à eux-seuls.

    Comme le suggère la pochette, Tuco aime les architectures massives, complexes, tortueuses, les murailles imprenables qui en imposent mais qui recèlent aussi des passages dissimulés, des ouvertures insoupçonnées où passe la  lumière. L’album démarre de manière fracassante avec Unfit. Titre magnifique – le meilleur peut-être – traversé de soubresauts, de convulsions, de faux-départs. Voix teigneuse, cascade de riffs plombés en ciment armé qui se diluent soudains dans des arpèges en eaux troubles. Tout au long des sept titres qui composent le disque et dont les noms – Enough, Spit, Bottomless, Part-time life – claquent de manière cinglante, le groupe fait la démonstration de sa capacité à faire jouer les riffs dans sa machinerie complexe, à les envisager sous tous les angles d’une manière quasi scientifique avec une précision qu’on pourrait dire helvétique (si on n’avait pas peur des clichés).

    Serge Morratel – spécialiste en machineries lourdes et de haute précision, justement – était le partenaire en crime idéal pour concocter le son cette entreprise. Bien que, à y réfléchir, j’ai une petite préférence pour le son du EP, un poil plus lourd, avec une basse plus proéminente. De la même manière, sur la longueur, le disque fait une impression un brin monolithique et un changement d’ambiance, une cassure, aurait été bienvenu. Mais, comme Monolith est le titre d’un des morceaux, il se pourrait bien que ce soit voulu et cela reste tout de même de la belle ouvrage.

    >>>>>>>>>> TUCO

    L’article Tuco, « Bottomless » LP est apparu en premier sur rAD_yAUTe.

  • Sunday 17 February 2019 - 19:53
    Rytrut éditions a traduit des œuvres passionnantes, et élabore une succession de livres dans le domaine musical qui doit tout autant à une curiosité culturelle qu'à s'affranchir des codes. Le gars est loquace, passionné, pointilleux, et c'est à l'image de l'énOrme travail que cette maison d'éditions façonne.
    Permalien
  • Saturday 16 February 2019 - 23:54
    Keep The Rage #283 - Vendredi 15 février - Playlist et Podcast
    Playlist:

    1-Intro+Great Town-Unsane crisis (Spain) 
    2-Los humanos también son carne-Looking for an Answer (Spain) 
    3-Y nadie entiende nada-Ursus (Spain) 
    4-Hacia días sin cadenas-Leadershit (Spain) 
    5-Procuro verdades-Ekkaia (Spain) 
    6-Por no someternos-Hongo (Spain)
    7-Propaganda-E-150 (Spain) 
    8-Tu orgullo arrastra por los suelos-Agonia (Mexico)
    9-Ignorancia-Agoniza Madre Tierra (Mexico) 
    10-Llegan empujando-Los crudos (Mexico)
    11-Education is indoctrination-A/Political (USA)
    12-Ruptured Silence-Dystopia (USA) 
    13-Wanna Be's-Driller Killer (Sweden) 
    14-Antesala del Caos-La miseria de tu rostro (Chile)
    15-This song will not save your life-Alpinist (Germany)
    16-Gulag-Gattaca (Czech Republic) 
    17-Rapid Dominance-Masakari (USA)
    18-Anti Cop- Black Panda (Spain)
    19-Ritmos sincopados, sonidos de muerte-Das Plague (Spain)
    20-Los restos de la esfera-Ictus (Spain)
    21-Where mediocrity meets the soul of people-Ebola (Italy)
    22-Fear-More than life (UK)
    23-The sixth golden ticket-The saddest landscape (UK)
    24-I'm not ready-Modern life is war (USA
    25-Pity the weak-Fall of Efrafa (UK)
    26-Weight of the world-Book of black earth (USA)
    27-The day after-Tragedy (USA)
    28-Mindlock-Disrupt (USA)
    29-The free world-Doom (UK)
    30-Laboratorios o servicio do mercado-Madame Germen (Spain)
    31-Perdido entre ilusiones-Icon (Spain)
    32-Lagrimas de Venganza-Bio Crisis (Mexico)

    Pour télécharger le podcast, cliquez sur l'article.

  • Saturday 16 February 2019 - 13:49

    (Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

     
    Bérurier Noir - Macadam Massacre (LP Rouge)

    Salut à toi camarade distronaute !
     
    On est heureux de t'annoncer l'arrivée dans nos e-bacs (c'est comme des e-books sauf que ça n'a rien à voir) du tant attendu Macadam Rouge, autrement dit, le repress de Macadam Massacre en version "rouge", avec pochette rouge et vinyle rouge... pour un album qui lui, reste noir, noir comme la nuit qui clos la première face et comme les horreurs qui terminent l'album. 
     
    Bérurier Noir - Nada rouge (LP)
    En parlant de version "rouge", pour les ceusses qui ne l'auraient pas vu, on vous propose désormais la version "Fantomas" de Nada (version "rouge" donc). Version qui n'était dispo qu'en coffret...
     
     
    Big Meufs - Madness Borderline
     
    Et puis on est bien content d'accueillir au catalogue le premier album de Big Meufs, de Bordeaux. Big Meufs, on les avait découvertes dans le zine "Big Up Girls" . Leur démo s'était retrouvée dans pas mal de vos commandes, en k-do bonusque ... et voici qu'arrive "Madness Borderline", leur premier album (certains diront maxi-ep, on va pas chipoter, il ya 7 titres dont une piste cachée pour pratiquement une demi-heure de zique). Le combo de riot grrls bordelaises te balance un sacré punk grunge dans ta face, avec des breaks qui vont bien et des lyrics parfois veners, toujours tendus, et d'une subtilité d'écriture qui classe direct Big Meufs dans le haut du panier de la production actuelle.

    AUTRES NOUVEAUTES...
     
    Dans la dernière newsletter on avait pas eu le temps de détailler les nouveautés.
    Arrêtons-nous donc un instant sur 
     
    Faux Départ - Au pied du mur (LP)
    Faux Départ est un groupe lyonnais qui assure la persistance de la qualité locale en matière de punk rock. Du punk rock bien envoyé, avec des textes bien troussés, pessimistes, hypocondriaques (si, si)... c'est subtilement rentre-dedans, et côté zique, la formation power trio fait parfois penser à du No Means No, avec toujours cette pointe pop punk pour nous mettre les titres bien dans la tête.
    Un "debut album" ma foi fort bien réussi !
    A noter, car c'est notable, que le groupe est composé d'activistes chevronnés puisque Pascal, le guitariste, anime l'émission SAV (seul avec vous) sur Radio Canut (Lyon). Et que Panpan, le batteur n'est autre que le taulier de Mutants Rcds, qu'il est derrière le zine "Psycho Disco".

     
     
    All this mess - ATM (LP)
    Autre premier album fort réussi, celui de All This Mess, un combo parisien avec chant féminin, qui fait dans le punk rock bien énervé avec guitare tranchante et voix incisive. Les textes sont en anglais, finement écrits, empreints d'une poésie écorchée vive et percutante. 
    Il ne faut peut-être pas se laisser flouer par une esthétique un peu crust, ATM fait du punk rock énervé, pas un déluge de bruit et de fureur.
     
    Meinhof - The dying light
    Le déluge de bruit et de fureur, ce serait plûtot l'apanage de Meinhof, groupe britannique en train de devenir culte avec leur anarcho-punk hardcore d-beat et sa chanteuse bassiste ultra-vénère. De la zique sans concession qui décrasse les tympans et les cerveaux.


     
    Meinhof - Endless war (LP)

    Meinhof - Endless war
    L'album précédent de Meinhof, sorti en 2017. Sur Core and Co, ils disent : "
    Endless War, c'est la musique séminale, la pulsion électrique primitive, le larsen qui sauve, la rythmique climatique. La fin des dinosaures. En 23 minutes."
    C'est pas faux.
     
     
    Mind Cuffed - No roots (LP)
    Le déluge sonore et les voix de meufs véner c'est aussi la caractéristique de Mind Cuffed, un groupe londonien typé antifa, dont la particularité est d'être composé d'immigrants polonais. On va pas se mentir, c'est pas le folklore polonais leur principale source d'inspiration...
     
    Et sinon, côté nouveautés, on a aussi..
    Tribute pour les Partisans (LP)Burnt Cross - Wheels of misfortune
    La Gachette - 20 ans d'insoumission (LP)Les Partisans - ST (LP)
    Piss me off - Mad hatter's gameUlrikes dream - Anarchie in Leuven (LP)

     
     
    RESTOCK
     
    On a de nouveau tout plein de compil "Notre rage n'est pas perdue", en soutien aux inculpés de Bures.
    Notre rage n'est pas perdue - Compilation de soutien aux inculpés de Bure


    Ainsi que ...
    Heyoka - On est punk ou on l'est pas
     
    Les Clébards - On attend (LP)La véritable histoire de Beethoven (2ème édition)
     
    Et pour finir
     
     
    • On a récupéré pas mal de compil "Paris is burning". C'est une compil promo on va dire, qui regroupe dix groupes de la scène parisienne et qui exécutent 20 titres sur un CD en pochette cartonnée. C'est distribué gratos un peu partout, y compris sur LaDistroy. Vous en aurez probablement une dans votre prochaine commande, mais si vous voulez être sûr de la choper, vous la rajouter à votre panier et hop...
    • L'émission Konstroy réalisée au Cicp lors de la soirée de soutien à FPP est écoutable en pdcast. Avec Faux Départ, Les Bécasses, Justin(e) et FPP venue parler de "Pause commune (Cycle « extrême droite et fascisme »). C'est tout passionnant.
    • Sur Mastodon, on va tenter d'alimenter régulièrement le hashtag #albumdujour , mais comme ya aussi des bouquins et des fanzines et probablement d'autres types d'objets connus ou inconnus concernés, j'ajoute le tag #trucdujour . 500 caractères, c'est un peu court (bon, ok, parfois c'est largement suffisant) mais ça stimule l'esprit de concision.

    Et comme d'hab...
     
    Si vous nous kiffez, parlez de nous, diffusez-nous, linkez-nous.
    Notre principal réseau social, c'est vous !



    Salutations distroyées !
    abFab pour LaDistroy

     
     
    Keep in touch :
    Mastodon - Newsletter
     


    LaDistroy Inc :
    - Le shop : https://ladistroy-shop.fr
    - Le blogzine
    - ATP, Agrège Ton Punk !
    - LaDistroy.tv


    Petit mémo du web alterno:
    - Pour vous informer : http://infopunk.net
    - Pour vos concerts et autres sorties : http://razibus.net
    - Pour vos concerts parisiens : http://pariskiwi.org
    - Pour écouter en direct : http://contre-choc.net/plusdebruit
    - Pour écouter en différé : http://kontask.fr/BlogsAudio/

     

  • Friday 15 February 2019 - 19:07
    Il y a près de trente ans, une sous-culture plus punk que punk naissait à Washington et à Seattle : le Straight Edge. Ce mouvement hardcore prônait les préceptes rigoureux de la sanité : pas d'alcool, pas de drogue, pas de fumée, voire pas de sexe. L'intérêt croissant des jeunes d'aujourd'hui pour la fête sans excès – et accessoirement pour le style des 90's – est l'occasion de se pencher sur ce courant fascinant.
    Permalien
  • Friday 15 February 2019 - 13:38

    Toute l’énergie juvénile de 1977 !

  • Thursday 14 February 2019 - 11:03

    Un conte noir du réalisateur taiwanais Huang Hsin-yao.

  • Wednesday 13 February 2019 - 19:47
    - Actu -  

    13/02/2019

    L'émission du 10/02, en direct du CICP pour le concert de soutien à FPP est dispo >ici<.

     

    Suivez-vous sur Mastodon :
      https://mstdn.io/@Konstroy

     

    Agenda Konstroy :

     

    On y était !!

     

    On y était...

     


     

     

     

     

     

  • Wednesday 13 February 2019 - 19:20
    Edités sans but lucratif, les fanzines sont généralement publiés par des associations loi 1901 (avec ou sans dépôt légal) ou, par ignorance ou par choix, hors de tout cadre administratif. Les ventes se font chez des disquaires ou des libraires par le biais du dépôt-vente (un système selon lequel seuls les exemplaires vendus sont payés par le détaillant, qui se rémunère en empochant un pourcentage sur le prix de vente), mais aussi dans des concerts et festivals ou encore par correspondance, l’essor des réseaux sociaux ayant servi de caisse de résonance aux fanéditeurs. «Le principal problème des fanzineux est le même qu’il y a trente ans : c’est la diffusion, commente Marie Bourgoin de la Fanzinothèque, un lieu ouvert en 1989. Les moyens techniques se sont améliorés et, avec l’informatique, il est désormais beaucoup plus facile de faire un fanzine qu’autrefois. En revanche, même si les réseaux sociaux aident énormément les titres à trouver leur lectorat, la vente repose toujours sur la débrouille et l’huile de coude.»
    Permalien
KrISS feed 8.7 - Un simple et superbe (ou stupide) lecteur de flux. Par Tontof